Engels et l'Occitània (FR-ÒC)

engels.jpg

Au Moyen-Âge, la nationalité du Sud de la France n'était pas plus proche de celle de la France du Nord, que la nationalité polonaise ne l'est actuellement de la nationalité russe.

La nationalité du Sud de la France, la nation provençale, avait au Moyen-Âge non seulement un « précieux développement », mais elle était même à la tête du développement européen. Elle fut la première, de toutes les nations modernes, à avoir une langue littéraire. Son art poétique servait à tous les peuples romans, et même aux Allemands et aux Anglais, de modèle alors inégalé. Dans le perfectionnement de la civilisation courtoise féodale, elle rivalisait avec les Castillans, les Français du Nord et les Normands d'Angleterre ; dans l'industrie et le commerce, elle ne cédait en rien aux Italiens. Ce n'est pas seulement « une phase de la vie du Moyen-Âge... qui avait connu grâce à elle » un grand éclat : elle offrait même, au cœur du Moyen-Âge, un reflet de l'ancienne civilisation hellène. La nation du Sud de la France n'avait donc pas « acquis » de grands, mais d'infinis « mérites envers la famille des peuples d'Europe ». Pourtant, comme la Pologne, elle fut partagée entre la France du Nord et l'Angleterre, et plus tard entièrement assujettie par les Français du Nord. Depuis la guerre des Albigeois jusqu'à Louis XI, les Français du Nord, qui, dans le domaine de la culture, étaient aussi en retard sur leurs voisins du Sud que les Russes sur les Polonais, menèrent des guerres d'asservissement ininterrompues contre les Français du Sud, et finirent par soumettre tout le pays. La république aristocratique du Midi de la France » (cette dénomination est tout à fait juste pour sa période d’apogée) a été empêchée par le despotisme de Louis XI d'accomplir sa propre suppression intérieure, qui, grâce au développement de la bourgeoisie des villes, aurait été au moins autant possible que l'abolition de la république aristocratique polonaise par la constitution de 1791.

Des siècles durant, les Français du Sud luttèrent contre leurs oppresseurs. Mais le développement historique était inexorable. Après une lutte de trois cents ans, leur belle langue était ramenée au rang de patois, et ils étaient eux-mêmes devenus des Français. Le despotisme de la France du Nord sur la France du Sud dura trois cents ans, et c'est alors seulement que les Français du Nord ‘réparèrent’ les torts causés par l'oppression en anéantissant les derniers restes de l’indépendance médiévale.


La Constituante mit en pièces les provinces indépendantes ; le poing de fer de la Convention fit pour la première fois des habitants de la France du Sud des Français et, pour les dédommager de la perte de leur nationalité, elle leur donna la démocratie. Mais ce que le citoyen Ruge dit de la Pologne s'applique mot pour mot à la France du Sud pendant les trois cents ans d'oppression : "Le despotisme de la Russie n'a pas libéré les Polonais ; la destruction de la noblesse polonaise et le bannissement de tant de familles nobles de Pologne, tout cela n'a fondé en Russie aucune démocratie, aucun humanisme". Et pourtant, on n'a jamais traité l'oppression de la France du Sud par les Français du Nord "d'ignominieuse injustice". Comment cela se fait-il, citoyen Ruge ? Ou bien l'oppression de la France du Sud est une ignominieuse injustice ou bien l'oppression de la Pologne n'est pas une ignominieuse injustice. Que le citoyen Ruge choisisse.

Mais alors, où réside la différence entre les Polonais et les Français du Sud ? Pourquoi la France du Sud fut-elle prise en remorque par les Français du Nord comme un poids mort, jusqu'à son total anéantissement, tandis que la Pologne a toute perspective de se trouver très bientôt à la tête de tous les peuples slaves ?

Le Sud de la France est devenu, du fait de conditions sociales que nous ne pouvons expliquer plus amplement ici, la partie réactionnaire de la France. Son opposition contre la France du Nord se transforma bientôt en opposition contre les classes progressistes de toute la France. Il fut le soutien principal du féodalisme et il est resté jusqu'à maintenant la force de la contre-révolution en France.


Version ÒC


La nacionalitat del Sud de França èra pas a l’Edat Mejana mai aparentada a la del Nòrd que la polonesa o es ara amb la russa. La nacion del Sud de França, comunament apelada provençala, aviá a l’Edat Mejana non pas son que atench un ric desvolopament, se situava quitament a la punta del desvolopament europenc. Abans totas las nacions europencas dispausava d’una lenga de cultura. La sieu poësia porgissiá un modèl autres còps inegalat a totes los pòbles de civilizacion romana, e mai als Alemands e als Angleses. Per la formacion del sentiment cavalairòs rivalizèt amb los Castilhans, los Franceses del Nòrd e los Normands angleses. Per l’industria e lo comèrci, aviá pas res a envejar als Italians. Balhèt non solament a una fasa de l’existéncia medievala, una configuracion esbleugissenta, faguèt quitament espelir un rebat de l’ellenisme ancian al pus prigond de l’Edat Mejana. La nacion del Sud de França rendèt aital a la familha dels pòbles europencs de servicis non pas son que grands mas incommensurables. E ça que la, coma Polonha, foguèt çò primièr estrocejada entre la França del Nòrd e Anglatèrra puèi completament asservida pels Franceses del Nòrd. Dempuèi la Crosada dels Albigeses fins a Loïs XI, los Franceses del Nòrd, que del punt de vista cultural èran tant endarrierats per rapòrt a lors vesins miegjornals coma los Russes per rapòrt als Poloneses, menèron de contunh de guèrras d’asserviment contra los Miegjornals e acabèron de sometre lo país tot entièr. La Republica aristocratica del Sud de França (aicesta denominacion es fòrça justa pel periòde d’apogèu) es estada empachada pel despotis­me (Loïs XI) d’acomplir sa pròpria dissolucion intèrna, çò que seriá estat possible, pel desvolopament de la borgesiá urbana, tan plan coma pel mejan de la constitucion de 1791 en Polonha.

Los Franceses del Sud luchèron pendent de sègles contra lors oprimeires. Mas lo cami­nament de l’istòria foguèt sens pietat. Aprèp a una lucha de tres sègles lor polida lenga èra rebaissada al nivèl de patois e eles meteisses èran devenguts de Franceses. Tres cents ans durèt lo despotisme del Nòrd sul Sud e, aprèp solament, los Franceses del Nòrd repa­rèron lor opression per l’avaliment dels darrièrs vestigis de l’independéncia medievala. La Constituanta prautiguèt las províncias independentas, la ponha de fèrre de la Convencion faguèt dels estatjants del Sud de França de Franceses e lor balhèt la democracia en compés de lor nacionalitat. Mas ço que lo ciutadan Ruge ditz dels Poloneses s’aplica completament als 300 ans d’opression :

« Lo despotisme rus a pas liberat los Poloneses ; la destruccion de la noblesa polonesa e lo faidiment de tantas familhas polonesas nòblas, tot aquò fondèt pas en Russia ni democracia ni existéncia umana. »

E pr’aquò l’opression del Sud de França pels Franceses del Nòrd es pas jamai estada considerada coma una injusticia vergonhabla. O l’opression del Sud de França es una injusticia vergonhabla, o l’opression de Polonha n’es pas una. Que lo ciutadan Ruge causisca.

Mas ara, ont dembra la diferéncia entre los Poloneses e los Franceses del Sud ? Perqué la França miegjornala foguèt presa en remòrca coma un trast impotent pels Franceses del Nòrd fins a l’aneientiment de la sieu naciona­litat, alara que Polonha a plan fèrma l’intencion d’èsser lèu al cap de totas las tribús eslavas ? Lo Sud de França venguèt – a causa de condi­cions socialas que podèm pas desvolopar mai aici – la part mai reaccionària de França. La sieu oposicion al Nòrd venguèt lèu una oposicion a las classas progressistas de la França entièra. Venguèt lo bastion del feudalisme e demorèt fins a uèi la fòrça contrarevolucionària de França.

Friedrich Engels Las discutidas sus Polonha in Neue Rheinische Zeitung 3/09/1848



occitanisme occitania occitanie catalan euskadi euskal herria communisme socialisme guerre civile occitania occitanie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site