République Bleu Blanc Rouge… 6.0 ? Non merci ! Occitània Roja!

9b35da9c-7e51-11e1-95d5-ad1edb637338-493x328.jpg"Un impôt n'est pas destiné à punir, il est destiné à partager. Il ne s'agit pas d'humilier les gens qui ont de l'argent, il s'agit de leur dire 'les amis ça va mal, la société toute entière doit participer à l'effort commun." (Récemment, au sujet de la taxe à 75% sur les hauts revenus : les grands bourgeois sont donc les 'amis' du ‘camarade’ Méluche, et il ne s'agit 'pas (de les) humilier' (sic) - encore moins, on suppose, de les exproprier de leurs privilèges... au moins cela a le mérite d'être clair !)



3299039904329.jpg

"La France, la France de la VIe République que nous voulons construire, la France n'est pas une nation occidentale, elle ne l'est ni du fait de son peuple bigarré, ni du fait qu'elle est présente dans tous les océans du monde, du fait qu'elle existe, vit et rayonne à proximité des cinq continents, de la Nouvelle Calédonie, la Polynésie, la Réunion, Mayotte, les Caraïbes, la Guyane française qui a la plus longue frontière de France, huit cent kilomètres avec le Brésil." (Discours de campagne, place du Capitole à Tolosa, 5 avril 2012

Débat au Sénat sur la Charte européenne des langues régionales, 13 mai 2008 :



(L’association Diwan) "C'est une secte !"



"Je suis persuadé que tous ici vous vous sentez aussi patriotes que moi, aussi attaché que moi à l'unité et l'indivisibilité de la République française, et dignes continuateurs de l'ordonnance de Villers-Cotterêts, qui a établi le français comme langue du royaume, permettant à chacun de se défendre, de témoigner et d'attaquer en justice en étant entendu par les autres. Pour moi, fier d'être jacobin, ne parlant que la langue française - et l'espagnol, langue de mes grands-parents - qui, si je devais apprendre une nouvelle langue, choisirais l'arabe, langue minoritaire la plus parlée dans ma région, il ne s'agit pas de savoir si l'on est pour ou contre les langues régionales, pour ou contre la diversité culturelle, mais si le cadre légal existant est adapté et si la France a besoin de ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires."

"Si le nombre de locuteurs diminue et que leur âge moyen s'élève, il faut en chercher la cause ailleurs que du côté de la République et de la loi."

"Je ne dis pas que les langues et les cultures régionales conduisent nécessairement à la sécession et au communautarisme, mais le risque existe. On ne crée pas de droits particuliers pour une catégorie particulière de citoyens du fait d'une situation particulière. Le fait de parler une langue différente ne peut pas instituer des droits particuliers pour ses locuteurs."

"La langue bretonne est celle qui résulte du dictionnaire dit unifié de 1942, qui se substitue aux cinq langues bretonnes existantes. Je n'évoquerai pas son auteur, collaborateur qui fut condamné à mort par contumace, ni les conditions dans lesquelles ce dictionnaire fut rédigé et financé à l'époque..."
(réponse cinglante de l'historien Philippe Martel ici)

"La France américanisée..."


super.jpgEspoir du peuple de gauche’ pour un nombre conséquent (dans les 10%...) d’esprits… désespérés, Mélenchon nous offre en réalité, dans ses discours et dans sa conception de la ‘VIe République’ qu’il appelle de ses vœux, une ILLUSTRATION PARFAITE de l’idéologie ‘française’ dans sa version ‘républicaine’, au service du Grand Capital impérialiste ! Son intention de ne pas toucher à la bourgeoisie en tant que classe (ni même de l’’humilier’, comme le ferait la taxe à 75% sur les hauts revenus de Hollande), mais simplement de l’appeler à plus de ‘solidarité nationale’, est affirmée noir sur blanc. Les autres propos illustrent parfaitement la manière dont l’État français, instrument politico-militaire de la grande bourgeoisie (devenue depuis monopoliste), s’est déployé, depuis le Moyen-Âge jusqu’au 20e siècle, d’abord en conquérant par le fer nos peuples ‘hexagonaux’ – dont notre peuple occitan, le peuple breton, le peuple basque etc., puis en conquérant par la poudre à canon et les rafles négrières les peuples d’outre-mer (Caraïbes, Guyane, Corse, Kanaky, Polynésie, sans compter les peuples du Maghreb et d’Afrique, aujourd’hui pseudo-‘indépendants’), ‘grâce’ auquel, selon notre Méluche ‘national’, il ‘rayonne sur les cinq continents’… Voilà la CONCEPTION DU MONDE que propose, aux masses indignées par l’affaire Cahuzac, la mobilisation du 5 mai prochain !






NOUS, COMMUNISTES et RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION NATIONALE OCCITANE, DISONS CLAIREMENT :



Il n’y a pas de porte de sortie à la crise terminale du capitalisme dans une ‘refonte’ de l’État des monopoles !


Le Pouvoir aux travailleurs-euses, aux exploité-e-s, aux opprimé-e-s !


Que mille Communes révolutionnaires (re)fleurissent d’un bout à l’autre de l’’Hexagone’, des corons ch’tis aux montagnes basques, catalanes et corses !

occitanisme occitania occitanie catalan euskadi euskal herria communisme socialisme guerre civile occitania occitanie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site